La ligne de désir

En architecture du paysage, la ligne de désir est un concept désignant le lien virtuel reliant le promeneur sur le chemin et ce point mystérieux dans le paysage, que rien ne désigne particulièrement à son regard mais qui l’attire tellement qu’il va passer outre l’interdiction « ne pas marcher sur la pelouse » pour aller s’y asseoir.

Le désir ne s’accommode pas des pancartes il se pose toujours hors de la limite. On ne désire pas ce que l’on possède, on désire toujours ailleurs.

On ne crée que dans le désir. On ne crée donc que dans ce que l’on ne possède pas. On ne crée que dans l’ailleurs.
Aller où nous mène notre désir, sans présumer de ce qu’il sera, de ce que nous trouverons au bout du chemin.
De ce cheminement émerge parfois des objets spectaculaires conçus comme des moments de restitution au plus grand nombre de ce processus artistique basé sur l’expérimentation de notre liberté, de la remise en cause de nos limitations et de la joie et la vitalité que nous en retirons.

 

Créée en 2007, la Ligne de désir est la structure hébergeant les projets de Richard Cayre, Stéphane Léchit et Jimmy Bronx.

 

La Ligne de Désir est soutenue par la Ville de Pau, le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques et la région Aquitaine.

Les commentaires sont fermés.