• Formes spectaculaires

    Cycle labyrinthique

    Icare

trio
Création le 19 décembre 2013
La Centrifugeuse – Université de Pau et des Pays de l’Adour

distribution

Mise en scène, chorégraphie et costumes : Richard Cayre
Création Lumières: Guillaume Pons
Scénographie : R.C.
espace sonore : Stéphane Léchit
Conception graphique : Jean Marc Saint Paul

argument

Jean, Guillaume et Richard sont dans un aéroplane.
L’un tombe à l’eau.
Qu’est-ce qui reste ?

Leur manière de se soutenir dans l’effort,
comment ils se regardent et se touchent,
la distance qu’ils entretiennent entre eux et avec le projet lui-même,
quelque part entre le mythe et le quotidien,
le travail de studio et l’envie de partager un temps commun avec le public.

Comment limitons-nous nos rêves ?
Comment rêvons-nous nos limites ?
Comment continuer à rêver malgré tout ?
Malgré la gravité.

Au plateau, 3 hommes travaillent à se saisir d’un rêve impossible et y échouent.
Icare ?
Pourquoi pas ?
L’envol,
Le vol,
La chute,
L’impact.

“- Et si je rêve réellement, mon rêve en devient-il réel?
– peut-être, mais le moment de vérité c’est le moment de l’impact.
Attention à l’impact !
C’est lui qui établit qui du rêve ou de la réalité aura gagné,
qui aura cru mourir et qui sera mort vraiment pour tenter de s’envoler.”

Comments are closed.