• Formes spectaculaires

    Cycle SIP

    Encore un
      beau dimanche

 

Création les 6 et 7 mai 2010
Scéne Conventionnée Espaces Pluriels/ Pau

distribution

Mise en scène, chorégraphie et costumes : Richard Cayre / Interprètes : Bioletta Marcassine, Anne-Laure Lamarque, Fabrice Laforge, Stéphane Léchit, R.C. / Lumières et vidéo : Guillaume Pons / Scénographie : R.C., Guillaume Pons / Réalisation des costumes : Cécile Taillade / Espace sonore : Stéphane Léchit / Conception graphique : Jean Marc Saint Paul

arguments

Le regard, la matérialisation du regard, de la conscience.
Le cristallin, le glaucome, filtrer le regard, la matière plastique translucide, surajouter les filtres, tenter d’inverser le regard,
l’œil ne recevant plus l’image mais la produisant.

Crever l’œil. Maintenir la vision pendant l’action de crever l’œil. Maintenir la vision l’œil crevé. Voir ce qui aveugle.

Tenter d’échapper au regard quand tout est regard, de Dieu, de ses ancêtres, de sa famille, de sa mère, de son père, de l’histoire, de ses pairs, des bailleurs de fond, des commentateurs, des spectateurs, du soi sur soi.
Tenter d’être vu par les chiens, les idiots, les enfants, les mourants.
Devenir ça, une émanation du ça.

Immatérialité du regard, comment le restituer. On peut matérialiser l’œil, mais le regard … pourtant il est là …
Je dois trouver un dispositif plastique concret pour que tous, auteur, interprètes, spectateurs, soyons dans l’impossibilité réelle d’échapper au regard.

Voulant créer depuis le ça, je dois personnellement renoncer à voir. Je dois extérioriser mon regard en le confiant à des voyeurs spécialisés, des historiens, de l’art, du théâtre, de la danse, un philosophe, une sorcière lacanienne.

Cap sur l’inconscience, au plus qu’il se pourra, scrutés au microscope et le sachant, renoncer à l’autocensure en espérant donner sa chance au vivant en nous et laisser les commentateurs commenter le vivant.
Dedans-dehors. Choisir son camp.

_
Richard CAYRE

partenaires

Co-production : Scène conventionnée Espaces Pluriels.
Soutien (Accueil Résidence) : Pôle Culturel Intercommunal de l’agglomération Pau-Pyrénées, Centre Culturel Alexis Peyret (Serres-Castet/64), Cie Ecrire un Mouvement (Pau).
La compagnie La Ligne De Désir est subventionnée par la Ville de Pau.

Les commentaires sont fermés.